SPbPU promeut l'éducation russe en Afrique

34
23.11.2023

Les «Journées de la langue et de la culture russes» se sont poursuivies en Côte dʼIvoire avec deux jours d'événements organisés par SPbPU.

L'ouverture des "Journées de la langue et de la culture russes' a eu lieu avec la participation de l'Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Fédération de Russie en République de Côte d'Ivoire et au Burkina Faso, Alexei Saltykov, à l'Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny.

Une vidéo en français sur SPbPU a été présentée aux élèves. Des cours de maître sur la peinture de kokoshniks et de poupées matryoshka ont été organisés lors de l'événement visant à promouvoir l'éducation russe.

Les invités de l'exposition de photos "Russie : Histoire, traditions et modernité" ont découvert les principaux jalons de l'histoire russe et la vie quotidienne du peuple russe.

Le taux d'alphabétisation en Côte d'Ivoire est d'environ 50 % de la population adulte. Il s'agit d'un indicateur relativement faible pour le continent africain, ce qui indique la nécessité d'améliorer le système éducatif dans le pays. La création du consortium Russian-African Network University (RAFU) est devenue une solution importante à ce problème.

De plus en plus d'universités africaines souhaitent rejoindre le consortium, coordonné par Polytechnic depuis juillet 2023. L'amélioration de la qualité de l'enseignement supérieur existant et l'augmentation du nombre d'universités sur le continent africain, ainsi que la formation d'un personnel hautement qualifié sont les principales missions de RAFU.

Des représentants de SPbPU ont rencontré les responsables des institutions de Côte d'Ivoire qui souhaitent rejoindre le consortium. Les négociations avec l'Institut national polytechnique Félix Houphouët-Boigny ont abouti à la signature d'un accord de coopération.

Les parties ont discuté de la création de programmes de recyclage et de stages pour les enseignants dans les domaines de l'énergie, du pétrole et du gaz, de l'ingénierie mécanique, de la gestion et de la finance. En outre, elles ont envisagé la possibilité d'ouvrir un centre de langue russe sur la base de l'université et de développer des programmes de réseau.