Polytechnique élargit la géographie de RAFU

61
27.04.2024

Polytechnique, en tant que coordinateur du consortium Russian-African Network University (RAFU), élargit activement la géographie de ses activités. Des représentants de l'université se sont rendus au Maroc, où se sont tenues d'importantes réunions de travail avec les futurs membres du consortium. Le voyage a été organisé avec le soutien de l'Association Marocaine des Polytechniciens de Saint Petersbourg, représentée par Omar Sabri, président de l'AMPSP, et Abdellatif Abid, consul général honoraire de Russie à Agadir.

Maxim Zalyvsky, chef du bureau de projet RAFU, et Alla Mazina, chef adjoint du département de l'éducation internationale, ont tenu une réunion avec l'association des anciens élèves de la SPbPU au Maroc, au cours de laquelle ils ont discuté des perspectives d'ouverture du centre d'information et de recrutement de SPbPU à Casablanca.

Des représentants de SPbPU ont mené des négociations avec des représentants de la Fédération marocaine de l'enseignement privé (FEP) représentés par Abdesslam Benahra, vice-président de la Fédération, Mohamed Loukili, directeur général du groupe EFET (un groupe de 8 écoles privées d'enseignement supérieur dans 6 villes du Maroc) et Rachid M'Rabet, président de l'Université de l'Atlantique. Des accords ont ainsi été conclus sur la coopération dans le cadre de conférences scientifiques, le développement de programmes conjoints en réseau aux niveaux licence et master, et la possibilité de créer des programmes conjoints école technique-baccalauréat.

Des universités privées ont exprimé leur souhait de rejoindre RAFU. La préparation d'accords et de feuilles de route pour la coopération avec SPbPU a déjà commencé. L'élaboration de programmes de maîtrise à double diplôme en anglais dans le domaine de la gestion, du commerce et de l'entreprenariat, ainsi que de programmes conjoints de troisième cycle, a commencé avec l'Université de l'Atlantique.

Lors d'une réunion avec le ministère marocain du développement social, les priorités du Maroc en matière de développement ont été exposées, notamment la nécessité de développer des systèmes de dessalement de l'eau de mer, des énergies alternatives et l'esprit d'entreprise chez les femmes.

Avec l'université Hassan II de Casablanca, ils ont commencé à préparer un accord bilatéral de coopération avec SPbPU, ainsi que l'adhésion de l'université Hassan II à RAFU. Ils ont discuté de la possibilité d'organiser des conférences du réseau universitaire russo-africain dans divers pays africains. Le professeur Abdelil Braxa a proposé d'ouvrir un centre de langue et de culture russes au Maroc, en collaboration avec l'école polytechnique.

Alla Mazina et Maxim Zalyvsky ont effectué une visite de travail à l'Université Internationale d'Agadir. Avec Ilias Maydulin, Vice-président de l'Université pour l'Education et la Recherche, Directeur de l'Ecole Polytechnique Supérieure d'Agadir, il a été décidé de préparer la signature d'un accord bilatéral et d'élaborer une feuille de route pour la coopération avec SPbPU. Les collègues ont également discuté de la signature d'un mémorandum sur l'adhésion de l'Université à RAFU. Les parties se sont accordées sur les perspectives de développement de la mobilité académique et sur la possibilité de lancer des programmes conjoints de double diplôme sur la base des programmes de master et de spécialisation en anglais de  SPbPU.

"Le Maroc se distingue parmi de nombreux pays africains par la richesse de son histoire, de sa culture et de ses traditions. La coopération avec les universités marocaines représente un potentiel important et nécessite une attention particulière. La rencontre de l'Université Polytechnique avec des partenaires égaux du Maroc apportera des résultats fructueux pour le développement de la science, de l'éducation et de l'économie des deux pays. La coopération dans le domaine des sciences techniques et des spécialités d'ingénierie facilite l'échange de connaissances et d'expériences et stimule l'innovation. Les programmes conjoints en médecine, en aviation, en technologies de l'information et en cybersécurité offrent aux étudiants des possibilités uniques d'éducation et de formation professionnelle", a souligné Dmitry Arseniev, vice-recteur aux activités internationales de SPbPU, soulignant l'importance du développement de la coopération russo-marocaine.

La délégation polytechnique a constaté le haut niveau des universités marocaines tant au niveau des infrastructures - bâtiments de haute technologie, équipés de laboratoires modernes, qu'au niveau du corps enseignant, parmi lequel on trouve de nombreux médecins, spécialistes de haut niveau.