La première conférence en ligne russo-africaine sur l'échange d'expériences a eu lieu

42
26.12.2023

Le 22 décembre, la première conférence en ligne sur l'échange d'expériences des universités membres du consortium « Réseau universitaire russo-africain » (RAFU) dans la mise en œuvre de projets de développement durable des pays africains « Contribution des universités russes et africaines au développement durable des régions » a eu lieu. Plus de 50 participants du RAFU étaient présents.

Alla Mazina, responsable adjointe du département de l'éducation internationale de l'université polytechnique de Saint-Pétersbourg, a animé la réunion.

La première conférence en ligne russo-africaine sur l'échange d'expériences a eu lieu

La conférence a présenté des exposés de 13 représentants des participants au consortium, chacun ayant sa propre expérience de travail avec les pays africains dans ses spécialités.

Elena Mishchenko, vice-rectrice des affaires internationales de l'université technique d'État de Tambov, a évoqué les facteurs clés du développement des initiatives régionales et mondiales en matière d'environnement « Eco GREEN ». L'objectif du projet est de créer un centre écologique international pour le développement durable de l'économie de la région de Tambov sur la base de l'université afin d'améliorer le système d'éducation dans le domaine de l'écologie et de la gestion rationnelle de la nature en s'appuyant sur les meilleures pratiques internationales.

Vera Zabotkina, directrice du Centre scientifique et éducatif pour les programmes et technologies cognitifs de l'université d'État russe pour les sciences humaines, a noté que l'éducation moderne doit répondre à un certain nombre d'exigences. Elle doit être internationale, interdisciplinaire, intersectorielle, intergénérationnelle, et le projet RAFU correspond à tout cela. La tâche de promouvoir les intérêts nationaux de la Fédération de Russie dans l'espace mondial implique l'utilisation d'un outil efficace tel que les projets éducatifs internationaux en réseau.

Andrey Faerman, chef du département des relations internationales de l'Institut Kovalevsky de biologie des mers du Sud, a présenté le projet pilote des experts russo-djiboutiens «Atlas des sites prometteurs pour le développement de l'aquaculture en République de Djibouti». L'atlas a été créé pour faciliter l'organisation de fermes aquacoles pour la production de poissons, de crevettes et de coquillages à Djibouti en tant que sources de nourriture animale pour la population, afin d'accroître l'emploi et les revenus des populations des communautés côtières.

Pavel Gultyaev, chef du département de coopération internationale de l'université russe de biotechnologie, a parlé du lancement de centres d'enseignement ouvert en russe et de formation à la langue russe en Afrique du Sud, au Botswana, en Namibie, au Zimbabwe, ainsi que du centre commun de sécurité industrielle avec des universités au Zimbabwe.

Issa Togo, professeur associé de l'école supérieure d'ingénierie hydraulique et énergétique de l'université polytechnique de Saint-Pétersbourg, a souligné l'expérience pratique de l'université dans l'utilisation intégrée des ressources en eau en République du Mali. Viktor Krasnoshchekov, directeur de l'école supérieure des programmes éducatifs internationaux, a évoqué les problèmes et les perspectives de la promotion de la langue russe en Afrique de l'Ouest.

Mercy Joshua Mwakitalima, étudiante en master à la faculté d'informatique et de technologie de l'université électrotechnique d'État de Saint-Pétersbourg (LETI), a présenté une analyse comparative des algorithmes d'apprentissage automatique pour la détection des fraudes en utilisant des systèmes africains comme exemple.

Maxim Zalyvsky, chef du bureau de projet de l'université du réseau russo-africain

La première conférence russo-africaine est devenue une nouvelle plateforme pour le développement des activités du RAFU. Cette coopération interuniversitaire aura un véritable effet synergique d'amélioration de la qualité de notre interaction. Les participants au consortium ont trouvé de nouveaux domaines de travail commun qui contribuent à la promotion de la coopération russo-africaine, a résumé Maxim Zalyvsky, chef du bureau de projet de l'université du réseau russo-africain.